Page d'accueil Actualité Agenda Emploi Formations Stages Sites amis  Contactez l'auteur
Archeologia.be - L'Abécédaire de l'Archéologie
Archeologia.be - L'Abécédaire de l'Archéologie

"Ramsès II : les mèches du pharaon"

Ramses

 Pierre-Emmanuel LENFANT

mise en ligne en novembre 2006

retour à la rubrique "Actualité"



 Le sentiment premier 
L'annonce... brute...

L'intitulé de la vente pourrait faire sourire : "MECHES DE CHEVEUX DE LA MOMIE DE RAMSES II"

Les mots s'étouffent tellement le contexte semble surréaliste.

Et l'éthique dans tout cela?

Comment pouvons-nous concevoir qu'un bien culturel d'une telle importance puisse être revendiquée par une personne privée?

Ne devrions-nous pas considérer qu'il est de ces symboles qui ne peuvent en aucun cas être aliénés?  

Ne sont-ils pas les témoins de ce qui ressort par essence de notre patrimoine culturel commun?

Même si le droit manque de repères - l'affaire étant par nature délicate - ces reliques n'auraient jamais dû être proposées à la vente.

Personne ne pourrait se définir de bonne foi lorsque l'on agit en connaissance de cause...

La valeur des choses...

Où s'arrêtera donc intérêt purement mercantil et droit des peuples à disposer d'une mémoire collective inaliénable ?

De quelle éthique peut se revendiquer un site de ventes aux enchères acceptant la vente de biens culturels sans aucun contrôle?

La problématique doit inévitablement conduire à réfléchir sur un cadre juridique clarifié...

Les exemples sont multiples et tous les sites de vente sur internet sont potentiellement concernés. Il en va également du Site Ebay.

Ne serait-il pas nécessaire d'organiser une table-ronde réunissant l'ensemble des acteurs concernés pour que puisse être réglementée la vente de biens culturels sur Internet?

Une question plus que jamais d'actualité.

10 avril 2007
: Les mèches du Pharaon ont été restituées au Musée du Caire.

source :
Ville/Quartier: Isère | St Egreve | Saint-Egrève  
Code postal: 38120 Téléphone: n/a
Catégorie: Particuliers Mail: Cliquez ici pour répondre
   
Je vends une mèche de cheveux ayant appartenu à Ramsès II.

L'origine ? La momie avait été accueillie en France de 1976 à 1977 dans le but de la sauver (champignons...). Une équipe de 4 chercheurs dont mon père a eu pour tâche d'analyser des cheveux, des résines, des morceaux de bandelettes (analyse par activation au CEA-CENG de Grenoble). En preuve, je remets une copie des résultats de ces analyses, et les publications faites à ce sujet. Je dois être le seul au monde à posséder de tels échantillons.

UN PEU D'HISTOIRE: Il faut remonter quelques 1300 ans avant notre ère: le grand pharaon égyptien s'éteint à l'âge de 87 ans. Probablement à la suite d'une septicémie d'origine dentaire. Son corps, paré et momifié selon les rites, est confié au tombeau, dans la Vallée des Rois. Celui-ci sera profané deux siècles plus tard par des pillards nubiens, et la momie réembaumée en l'an 1000 avant J-C, puis cachée dans une falaise. Retrouvée en 1882 par une expédition européenne. Elle est exposée au musée du Caire, mais l'atmosphère chaude et humide qui y règne lui fait subir d'inexorables dégradations, dont sa demeure précédente l'avait préservée. C'est sur les instances de Mme Desroches-Noblecourt, aujourd'hui conservateur en chef honoraire du département d'égyptologie du Musée du Louvres, que le gouvernement égyptien consent à ce que la momie de ramsès II soit "soignée" à Paris, au Musée de l'Homme, et au Centre d'Etudes Nucléaire de Saclay. Nous sommes en 1976. Sept mois plus tard, restaurée et de nouveau prête à affronter les assauts du temps, la momie repartira au Caire...

Tandis que les médecins se penchent sur les causes de sa mort, et que l'on découvre le champignon responsable de la putréfaction de ramsès II, les scientifiques grenoblois vont mettre toutes leurs compétences acquises lors des recherches dans le domaine nucléaire au service de l'analyse et du traitement de la momie. (...)
Voilà pour ce qui est de l'histoire de la momie en France, et la raison pour laquelle je détiens toujours plusieurs échantillons de cheveux, de résine d'embaumement et de bandelettes de la momie de Ramsès II.
PRIX : Je suis le seul à les détenir, et comme il n'y aura plus jamais aucun prélèvement sur la momie qui est désormais au Caire, la somme demandée pour les acquérir est en relation avec la rareté de l'objet. Il existe plusieurs pochettes. Selon la quantité et la qualité des échantillons, ou la combinaison de cheveux/résine/bandelette font que les sommes demandées s'étalent de 2000 € à 2500€. Possibilité d'acquérir tous les échantillons.

Me contacter pour toute explication, ou pour vous faire parvenir tout document certifiant.
Ramses

Mèches Cheveux Ramses II

Mèches du Pharaon Ramsès II

Archeologia.be