Page d'accueil Actualité Agenda Emploi Formations Stages Sites amis  Contactez l'auteur
A la une d'Archeologia.be!
Archeologia.be - L'Abécédaire de l'Archéologie
Archeologia.be - L'Abécédaire de l'Archéologie

Koregois, revue et encyclopédie multimédia consacrée aux arts.

Publiée exclusivement sur internet, Koregos est une revue et une encyclopédie multimédia consacrée aux arts. Placée sous l’égide de l’Académie royale de Belgique, Koregos reçoit le soutien de la plupart des universités belges.

Ambitieux, le projet de Koregos vise in fine à créer un réseau social thématique et multilingue centré sur l’art et son histoire. Koregos réalise et publie des reporticles, néologisme né de la fusion de "reportage" et d’ "article", le reportage faisant référence au monde audio-­‐visuel, tandis que l’article fait référence à l’héritage de Gutenberg fondé sur le texte imprimé et illustré.

Jusqu’à présent, les publications d’histoire de l’art se heurtaient aux limites de leur support papier. Les illustrations étaient peu nombreuses, les sources sonores rares et les images animées inexistantes. Koregos permet de lire un texte, mais également de voyager dans les images, d’entendre des sons, d’écouter de la musique, de visionner des vidéos. Les reporticles déjà publiés en sont la manifestation.

Koregos offre une contextualisation peu fréquente sur le net : la revue exploite ainsi nombre de bases de données et invite ses rédacteurs à (re) penser leur écriture et donner ainsi au multimédia tout son sens.

L’originalité de Koregos se manifeste entre autres par son intention évidente de fédérer des univers qui n’avaient pas l’habitude de se côtoyer.

Koregos joue la complémentarité (historiens de l’art, photographes, vidéastes, graphistes, informaticiens, chercheurs,…) et privilégie le concept de transversalité tant au niveau des disciplines, des supports de diffusion et des institutions.

Souhaitant s'impliquer davantage dans la promotion de la connaissance, Koregos organise plusieurs fois par an des conférences et des projections de films documentaires.

Site officiel : http://www.koregos.org/

Pierre-Emmanuel LENFANT,
Directeur de production/activités pour Koregos
Réseau Archeologia.be
Suggestion d'activités: arkeologia@yahoo.fr


retour à la rubrique "Agenda"



Jean CLOTTES - "Chamanisme et art préhistorique" - Conférence gratuite organisée par Koregos le lundi 28 mai à 18 heures à l'Académie royale de Belgique (Bruxelles)

Par Jean Clottes, préhistorien, ancien directeur des Antiquités préhistoriques de la région Midi-Pyrénées, ancien conservateur général du Patrimoine au ministère de la Culture, responsable de l'étude scientifique de la grotte Chauvet et de la grotte Cosquer.

Le Chamanisme a été défini à partir de la religion pratiquée par certains peuples de Sibérie. La notion a ensuite été étendue à toute la planète, et l'on parle ainsi du Chamanisme inuit, comme de ceux du Pakistan, de Corée, des Amériques et du sud de l'Afrique, voire d'éléments chamaniques dans les « grandes » religions.

Les problèmes communs sont-ils suffisamment importants pour que l'on puisse parler du Chamanisme, comme l'on parle du Christianisme ou de l'Islam, ou faut-il considérer qu'il existe de multiples formes de chamanismes ? La réponse à cette question n'est pas sans conséquence lorsque l'on se penche sur les religions du passé lointain, celles des temps préhistoriques.

Depuis sa découverte, à la fin du siècle dernier, l'art paléolithique a été l'objet de diverses tentatives d'explication. Successivement, on a fait appel à l'art pour l'art, à la magie de la chasse, au structuralisme. Les découvertes qui se sont succédé au cours du siècle ont montré les lacunes des interprétations proposées.

Les travaux modernes, dans divers domaines, permettent non pas d'avancer une nouvelle “explication globale”, mais de proposer un cadre explicatif. Ces travaux ont porté sur les phénomènes neurophysiologiques, sur les croyances de peuples traditionnels qui ont pratiqué des peintures rupestres jusqu'à une époque relativement récente ou qui les pratiquent encore, ainsi que sur les cavernes profondes où le contexte archéologique est à présent étudié.

Ce cadre explicatif est celui du chamanisme, symbolisé par les célèbres "Sorciers", tels ceux des Trois-Frères et de Gabillou. Vues sous cet angle, les grottes ornées, et en particulier la célèbre Grotte Chauvet-Pont d'Arc, font partie d'un système cohérent, où bien des mystères se dissipent.

Spécialiste de l'art préhistorique du Paléolithique, Jean Clottes, a dirigé de nombreuses recherches en grotte: à Cosquer, à Niaux, aux grottes d'Enlène et des Églises, à la grotte du Placard. Il intervient sur des sites à travers le monde, de l'Amérique du Nord au désert du Sahara, de l'Inde à l'Australie. Sa très riche bibliographie, constituée de publications scientifiques de haut niveau et d'ouvrages grand public, atteste du souci permanent qui l'anime de transmettre et de faire connaître la Préhistoire.

Entrée gratuite. Inscription souhaitée à l'adresse : info@koregos.org


Relevé de l’Abbé Henri Breuil du “Sorcier à l’arc musical” dans la grotte des Trois-Frères (Ariège)


Le "Sorcier" de la grotte de Gabillou  

Relevé de l’Abbé Henri Breuil du “Sorcier” de la grotte de Gabillou (Dordogne)

Le "sorcier" de la grotte de Gabillou      

Photo prise par Jean CLOTTES en 2010 lors d’un voyage en Sibérie. Le chamane Laszo lors d’une séance.

Sorcier musical


Posté le 2 mai 2018



Archeologia.be