Page d'accueil Actualité Agenda Emploi Formations Stages Sites amis  Contactez l'auteur
Archeologia.be - L'Abécédaire de l'Archéologie
Tournai - Ville d'art et d'histoire

Kandisky - Portrait

Du 8 mars au 30 juin 2013, les Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique vous proposent de découvrir Kandinsk. La plupart des oeuvres exposées sont issues de musées russes de grande renommée, dont le plus célèbre d'entre eux: le musée de Saint-Pétersbourg...


Cette exposition vous plonge au cœur de la Russie des années 1901-1922 : du symbolisme à l’avant-garde. Un voyage passionnant... et certainement l'une des plus belles expositions de l'année!

A noter qu'un audioguide a été spécialement conçu pour les enfants : entre pédagogie et musique, cette expo a été réalisée en pensant à eux.

Pierre-Emmanuel LENFANT
Posté en date du 19 avril 2013

Retour à l'Agenda




Wassily Kandinsky (Moscou 1866 - Neuilly-sur-Seine 1944)

Mai 1913, la Galerie Georges Giroux expose pour la première fois des peintures de Kandinsky à Bruxelles. Incomprise par la critique, boudée par le public, l’exposition est un échec. Aucune peinture n’y fut vendue…

Un siècle plus tard, les Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique invitent le père de l'art abstrait à rejoindre ses murs en lui consacrant une exposition magnifique qui se tiendra à Bruxelles jusqu’au 30 juin 2013.

Plus de 150 œuvres provenant de différents musées, dont celui de Saint-Pétersbourg, mais aussi du Centre Pompidou (France), vous plongent dans la période 1901-1922 ; décennies cruciales dans la carrière d’un des artistes majeurs du XXe siècle.

Construite autour de la vie personnelle de l’artiste, l’exposition rappelle que Kandinsky était juriste et économiste de formation, grand voyageur, et qu’il se mit à la peinture sur le tard à partir de ses 30 ans. Chaque voyage, chaque rencontre, chaque lieu découvert permettent de décortiquer l’influence d’un tout sur le parcours du peintre.

"Kandinsky & Russia" aux Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique

"Tableau avec cercle" : "première peinture non objective" "1911"

Il ne fait aucun doute que Kandinsky doit sa renommée à la réalisation de la première œuvre abstraite. 

En 1911, lorsqu’il réalise "Tableau avec cercle", Kandinsky ne comprit pas de suite le bouleversement artistique qu’une telle œuvre allait provoquer. D’ailleurs, estimant que cette peinture ne le satisfaisait pas, il la renia et l’a mis en dépôt dans le Musée des Beaux-Arts de Tbilissi (Georgie).

Les auteurs ont longtemps estimé que la première œuvre abstraite réalisée par Kandinsky était une peinture intitulée "Première aquarelle abstraite" datée du 1910.  Or, il se fait que cette œuvre a été antidatée sans que les historiens de l’art ne puissent déterminer si cet acte était volontaire, fruit d’une erreur, voire une distraction.

Ce n’est qu’en 1989 que le Musée de Tbilissi redécouvrit l’œuvre du peintre.

"Kandinsky & Russia" aux Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique

Mise en contexte

La répartition en 4 sections des œuvres présentées a été intelligemment menée : "Vivre la peinture", "Ecouter la peinture", "Habiter la nature" et "Kandinsky et la mythologie".

Le peintre a parcouru l’Europe: de Munich à Paris, de Moscou à Berlin. Il laissa son geste s’inspirer de l'expressionnisme, du surréalisme, mais il ne renonça jamais à ses fondamentaux russes. Une gestuelle aux couleurs vives mêle dans une légèreté des plus complexes, spiritualité et légendes, émotion et féerie, littérature et musique. 

Cette exposition prend le pari de replacer le travail de Kandinsky dans une époque et ses traditions. Tout art, tout artiste est intimement lié aux contingences et au contexte d’une société qui le voit s’épanouir. Kandinsky ne peut se comprendre sans l’interaction vécue avec les maisons colorées (isba), les icônes et la culture populaire, la spiritualité, le chamanisme, en définitive, « l’âme russe ». Cette interaction se marque davantage lorsqu’elle confronte l’œuvre du peintre avec la littérature ou encore les artistes de son temps, qu’ils soient de l’avant-garde, symbolistes parfois naïfs : Larionov, Gontcharova, Malévitch, Roerich, Vroubel et Bilibine. L’exposition illustre aussi l’attachement presque viscéral de Kandinsky à la musique en présentant une série d’instruments populaires : balalaïka, tambour et accordéons… 

Au sortir de sa vie, l’artiste russe, naturalisé allemand par la suite français, légua une œuvre importante : plus de 2.500 peintures, gouaches et aquarelles, gravures, recueils de poésies, pièces de théâtre et autres écrits.

"Kandinsky & Russia" aux Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique

De Kandinsky à Alechinsky, Jorn, Vandercam…

Au terme de cette exposition, quelques œuvres d’artistes belges, dont l’influence de Kandinsky est manifeste, ponctuent notre visite. Pierre Alechinsky, un autre Maître, avec "Le vert naissant" et "Parfois c’est l’inverse" ; Serge Vandercam ou encore Asger Jorn figurent également parmi les artistes invités.

Le mouvement Cobra est là.

Une exposition visant également les enfants

Pour la première fois aux Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique, un audioguide est proposé pour les enfants (de 6 à 12 ans) en français et en néerlandais. Agrémentée de musiques et de contes russes, cette initiative destinée à ce jeune public mérite assurément d’être saluée !

L’histoire et l’art à portée de tous…

En savoir plus sur Kandinsky

Jean-Claude Marcadé, « Kandinsky et le monde intellectuel et artistique de la Russie »
Michel Draguet, « Symbolisme et nécessité intérieure »


Quelques œuvres

Saint-Georges terrassant le dragon - "Kandinsky & Russia" aux Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique

Wassily Kandinsky, Saint Georges II, 1911
Musée russe, Saint-Pétersbourg

Wassily Kandinsky, Composition sur fond blanc, 1920

Wassily Kandinsky, Composition sur fond blanc, 1920 

Musée russe, Saint-Pétersbourg


 
Informations pratiques

Lieu : Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique, 3 rue de la Régence à 1000 Bruxelles
Toutes les infos sont à retrouver sur le site http://www.expo-kandinsky.be/


Archeologia.be