Page d'accueil Actualité Agenda Emploi Enseignement Stages Sites amis  Contactez l'auteur
Archeologia.be - L'Abécédaire de l'Archéologie
Archeologia.be - L'Abécédaire de l'Archéologie

France - Une occupation gauloise à Vauchelles-lès-Quesnoy (INRAP, 30 janvier 2017)

Près d'Abbeville, dans la Somme, une fouille de l'Inrap a révélé une occupation gauloise du IIe siècle avant notre ère.



retour à la rubrique "Actualité"



Une équipe de l’Inrap achève une fouille prescrite par l’État (Drac Hauts-de-France) à Vauchelles-lès-Quesnoy, aux portes d’Abbeville (Somme), avant un projet d’extension d’un parc commercial par la CCI Littoral Hauts-de-France. Cette opération archéologique a mis en évidence une occupation gauloise du IIe siècle avant notre ère. Les données récoltées sur le terrain vont maintenant être analysées afin de mieux comprendre l’organisation du site.

Une occupation gauloise


Implanté sur le territoire des Ambiens à l’époque gauloise, le site est caractérisé par la présence de fossés qui structurent l’espace. L’un d’eux forme un enclos en agrafe (dénommé ainsi en raison de sa forme) long de 51 m interrompu par un passage en son centre. Il est prolongé par un imposant fossé rectiligne, jusqu’à 2,90 m de large et 2,50 m de profondeur dans lequel les archéologues ont découvert une petite céramique quasiment complète.

À proximité de ces aménagements, de nombreux trous de poteaux, vestiges de bâtiments construits en matériaux périssables, ainsi que des fosses, attestent une occupation domestique. Les tessons de céramique découverts aideront à affiner la datation du site.

Un four à sel gaulois

Un peu à l’écart de ces aménagements, les archéologues ont mis au jour un four à sel. Cette découverte n’est pas commune puisqu'une dizaine d’exemples seulement a été fouillée ces 20 dernières années dans la moitié nord de la France, les plus proches étant ceux de Rue, Pont-Rémy et Saint-Quentin-la-Motte-Croix-au-Bailly. Ces fours étaient destinés à chauffer et faire évaporer une saumure prélevée en bord de mer, afin d’obtenir des pains de sel. Caractérisé par des parois d’argile rubéfiées par la chaleur, où les archéologues décèlent encore des traces de doigts, le four présentait une grille de cuisson formée de branchages recouverts d’argile. C’est sur cette grille que les godets à sel étaient déposés.
L’étude de ce four sera riche en enseignements, tant du point de vue du mode de construction que de son fonctionnement.

Un territoire mieux connu

Des prospections terrestres et aériennes ainsi qu’une fouille menée en 1994 à l’emplacement de l’A16 toute proche avaient déjà mis en évidence des occupations gauloises et gallo-romaines. La fouille de Vauchelles-lès-Quesnoy vient compléter ces acquis et contribuera à mieux comprendre le passé archéologique de ce territoire.
 

France - Une occupation gauloise à Vauchelles-lès-Quesnoy (INRAP, 30 janvier 2017)

Coupe du fossé rectiligne

© Nathalie Descheyer, Inrap


France - Une occupation gauloise à Vauchelles-lès-Quesnoy (INRAP, 30 janvier 2017)

Le four à sel en cours de fouille
© Nathalie Descheyer, Inrap


France - Une occupation gauloise à Vauchelles-lès-Quesnoy (INRAP, 30 janvier 2017)

Le four à sel en fin de fouille
© Nathalie Descheyer, Inrap


France - Une occupation gauloise à Vauchelles-lès-Quesnoy (INRAP, 30 janvier 2017)

Détail de la céramique découverte dans le fossé
© Nathalie Descheyer, Inrap


France - Une occupation gauloise à Vauchelles-lès-Quesnoy (INRAP, 30 janvier 2017)

Exemple de reconstitution d'un four à sel, parc archéologique de Samara, 2007
© Dominique Bossut, Inrap

 
Source : Communiqué de l’INRAP – 30 janvier 2017
 

Archeologia.be