Page d'accueil Actualité Agenda Emploi Enseignement Stages Sites amis  Contactez l'auteur
Archeologia.be - L'Abécédaire de l'Archéologie
Archeologia.be - L'Abécédaire de l'Archéologie

Pétition - "Pont des Trous - Voici les options que nous portons!" - Tournai - Décembre 2016

Interrogé sur le projet "Pont des Trous", Alain SALAMAGNE, Universitaire et grand Spécialiste de l'Histoire de l'Art et de l'Architecture s'insurge et déclare : "Imagine t-on une telle destruction du Rialto à Venise, du Ponte-Vecchio à Florence, du Pont Valentré à Cahors?" - Son point de vue complet est à lire ci-dessous.

Un soutien scientifique de poids qui atteste du bien-fondé de nos actions!

Signez notre pétition sur AVAAZ : http://bit.ly/2gTr564

Remarque : pour les pétitions papier, je vous invite à me contacter ou à envoyer un courriel à arkeologia@yahoo.fr. Philippe PIERQUIN et d'autres membres de l'association "Les Amis de la Citadelle" sont également à votre dispostion.

Merci pour votre soutien!

Pierre-Emmanuel LENFANT
Auteur du réseau Archeologia.be


retour à la rubrique "Actualité"





Courriel d'Alain SALAMAGNE reçu le vendredi 9 décembre 2016

 
Cher Monsieur

Si tel est de fait le projet que je vois figurer sur le document joint, une pseudo arche tripartite en arc brisé, le patrimoine monumental de la Belgique et son rayonnement seront gravement altérés.
Imagine t-on une telle destruction du Rialto à Venise, du Ponte-Vecchio à Florence, du Pont Valentré à Cahors?
J'ai vu à partir des années 1970 les villes flamandes, ainsi Bruges ou Gand, restaurer leur patrimoine, clef de leur identité, et continuer de nos jours à le faire et à le valoriser scientifiquement et patrimonialement.
La destruction du Pont des Trous renverrait à une perte de l'identité culturelle d'une cité qui a été longtemps une des plus dynamiques sur le plan économique et culturel de l'Europe du Nord-Ouest.
Si aucune solution satisfaisante n'a été trouvé pour l'instant à Tournai même, il serait intéressant d'ouvrir la réflexion et les débats dans  le cadre d'un symposium international en faisant appel à un ensemble de spécialistes.
Avec mes salutations les meilleures

Alain Salamagne

Professeur d'histoire de l'architecture
Université François-Rabelais, Tours

Centre d'Etudes Supérieures de la Renaissance
UMR/CNRS, 7323


Pourquoi c'est important

Alors même que près de 9.000 tournaisiens se sont exprimés ‐ au travers de la consultation populaire ‐ en faveur de l'édifice, alors même qu'ils ont manifesté leur attachement à une identité, une histoire, un matériau, constatons le passage en force des élus en ce qui concerne le futur du monument puisqu’il n’est plus question d’avenir! Aucun élu n'a donc entendu l'importance que revêtait l'édifice en termes d'identité locale. Aucun élu n'a dès lors cru bon d'entendre que, malgré les vicissitudes et les transformations rencontrées par l'édifice, les citoyens voyaient en ce symbole l'expression d'un patrimoine culturel immatériel.

Après réflexion, nous proposons les alternatives suivantes car le projet de l'architecte Olivier Bastin ne répond nullement à nos attentes démocratiquement exprimées:

‐ l'option en pierre avec une adaptation des arches (la version la plus respectueuse de l'identité):

‐ l'option sans arches (mais cela va requérir du courage politique car les subsides seront en jeu, mais en même temps cela permettrait de juger la viabilité économique de la mise à gabarit de l'Escaut);

‐ l'option "Pour un nouveau projet pour une porte d'eau" (que nous pourrions exclusivement confier des scientifiques (historiens de l'art, spécialistes du bâti) en organisant p.ex. un colloque sur le sujet);

‐ l'option "petit contournement" (plébiscité par des centaines de tournaisiens et qui aurait le mérite de préserver l'édifice et de permettre une mise à gabarit de l'Escaut requise pour le redéploiement économique de la Région);

En effet, selon nous, le projet retenu viole le prescrit de l'Article 11 de la Charte de Venise en ce qu'il stipule : "Les apports valables de toutes les époques à l'édification d'un monument doivent être respectés, l'unité de style n'étant pas un but à atteindre au cours d'une restauration. Lorsqu'un édifice comporte plusieurs états superposés, le dégagement d'un état sous‐jacent ne se justifie qu'exceptionnellement et à condition que les éléments enlevés ne présentent que peu d'intérêt, que la composition mise au jour constitue un témoignage de haute valeur historique, archéologique ou esthétique, et que son état de conservation soit jugé suffisant. Le jugement sur la valeur des éléments en question et la décision sur les éliminations à opérer ne peuvent dépendre du seul auteur du projet". La reconstruction/restauration réalisée après‐guerre atteste du bien‐fondé de notre action en ce que le projet actuel dénature fondamentalement l'édifice en portant atteinte aux aspects qui le définissaient.

Plus largement, participant clairement à l'identité locale, le projet actuel viole aussi le prescrit de l'Article 1er de la Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel adoptée par l'UNESCO en 2003 qui définit le patrimoine culturel immatériel comme étant "les pratiques, représentations, expressions, connaissances et savoir‐faire – ainsi que les instruments, objets, artefacts et espaces culturels qui leur sont associés – que les communautés, les groupes et, le cas échéant, les individus reconnaissent comme faisant partie de leur patrimoine culturel. Ce patrimoine culturel immatériel, transmis de génération en génération, est recréé en permanence par les communautés et groupes en fonction de leur milieu, de leur interaction avec la nature et de leur histoire, et leur procure un sentiment d’identité et de continuité, contribuant ainsi à promouvoir le respect de la diversité culturelle et la créativité humaine".

Bien que les contraintes calendaires existent, notre démarche n'a qu'un seul but: préserver un élément significatif du patrimoine culturel tournaisien. La présente initiative est citoyenne, démocratique et apolitique.

Pour mémoire, cette nouvelle pétition se fait écho de notre précédente pétition "Sauvons le Pont des Trous, Monument médiéval emblématique de la Ville de Tournai (Belgique)!" qui a recueilli plus de 4.000 signatures ‐ https://13693.lapetition.be/

Avec le soutien du réseau Archeologia.be et de l'Association "Les Amis de la Citadelle"


 Pétition sur Avaaz en faveur du Pont des Trous - Tournai - Décembre 2016  Pétition sur Avaaz en faveur du Pont des Trous - Tournai - Architecte Olivier BASTIN


Archeologia.be