Page d'accueil Actualité Agenda Emploi Formations Stages Sites amis  Contactez l'auteur
Archeologia.be - L'Abécédaire de l'Archéologie
Tournai - Ville d'art et d'histoire

Espace de l'Homme de Spy - © Kennis & Kennis reconstructions

Un Espace, deux missions

Cela fait 11 ans que la Commune de Jemeppe-sur-Sambre murît le projet d’un espace dédié à son plus célèbre résidant : l’Homme de Spy. Grâce à la détermination des instances communales, l’aide et le soutien financiers des Services publics, la qualité des prestations des partenaires et l’intérêt croissant de la population, cet espace voit enfin le jour dans un bâtiment classé du début du XXe siècle, à quelques centaines de mètres du célèbre site archéologique de la grotte de Spy. Conçu comme un lieu d’accueil, d’information et de sensibilisation au patrimoine culturel de l’Entité, l’Espace de l’Homme de Spy abrite à la fois : l’Office du Tourisme de Jemeppe-sur-Sambre (ouvert depuis le 5 août 2011), le Centre d’Interprétation de l’Homme de Spy (inauguré le 1er décembre 2011).

L’Homme de Spy : un résidant pas comme les « autres »

Son nom est familier mais pourtant peu le connaissent. L’Homme de Spy regroupe en réalité divers fossiles d’Hommes de Néandertal découverts en 1886, à une époque où la communauté scientifique admettait encore difficilement l’existence et l’ancienneté de types humains différents de l’Homme moderne. Ces fossiles, identifiés dans leur contexte géologique entourés de silex taillés et d’ossements d’espèces animales disparues, en apportaient pour la première fois la preuve. 125 ans après sa découverte, l’Homme de Spy continue de faire parler de lui : Entre 2004 et 2008, il est au centre d’un ambitieux programme de recherche pluridisciplinaire mené par l’Institut Royal des Sciences Naturelles de Belgique. Les ossements découverts en 1886 sont réattribués : il s’agit en réalité de deux adultes et d’un enfant de moins de 2 ans, ayant vécu il y a environ 36 000 ans, soit à la fin du Paléolithique moyen. En 2011, le pari est lancé de lui donner en plus un visage. Grâce à une initiative de l’AWPA asbl, soutenue par la Fondation Roi Baudouin, le projet d’une reconstitution hyperréaliste est confié aux artistes néerlandais Kennis & Kennis. Toutes ces données réactualisées et ces audaces plastiques trouvent leur juste place au sein du parcours du Centre d’Interprétation.

Site officiel : http://www.hommedespy.be/
Avec le soutien d'Archeologia.be



Journée de l’Homme de Spy le 2 août 2015

Le dimanche 2 août 2015, l’Espace de l’Homme de Spy organise, en collaboration avec l’asbl les Amis de l’Homme de Spy, la Journée de l’Homme de Spy. Des ateliers-animations, promenades commentées et démonstrations archéologiques permettront à un public familial de découvrir la Préhistoire et les hommes de Neandertal, dans un cadre divertissant et ludique.  Cette année, le thème exploité est la récupération. Comme disait Lavoisier, « rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme » ! De la Préhistoire à nos jours, il s’agit de montrer de manière active et créative, grâce à l’expérimentation archéologique pour tous, les moyens mis en œuvre par nos ancêtres pour faire du feu, tailler le silex, et récupérer ce que la nature leur offre…  Des démonstrations archéologiques seront faites par des spécialistes. Des visites guidées et commentées vers la grotte seront également organisées, d’une durée approximative de 2h. En complément, le Centre d’interprétation restera accessible, au tarif de groupe. Un bar et des petites restaurations seront proposés. Pour clôturer cette Journée de découvertes, un spectacle original et plein d’humour, fait avec des objets de récupération, sera présenté par « l’Homme de Spa », Max Vandervorst.   Informations pratiques - Quand ? Dimanche 2 août 2015, à partir de 10h ; concert à 18h. - Où ? Espace de l’Homme de Spy, Route d’Eghezée 301-303, 5190 Onoz. - Combien ? Activités et balades gratuites ; concert et Centre d’interprétation accessibles au tarif de groupe (adultes : 4€, enfants et étudiants : 3€).  - Nombre de places limité pour le concert. Réservation indispensable par e-mail ou par téléphone (081/74 53 28 ou info@hommedespy.be). Organisation : Espace de l’Homme de Spy, en collaboration avec les Amis de l’Homme de Spy asbl, le Centre d’Étude des Techniques et de Recherche Expérimentale en Préhistoire (CETREP) et la Commission Wallonne d’Étude et Protection des Sites Souterrains (CWEPSS asbl).

Posté le 19 mai 2015
Un centre d’interprétation plutôt qu’un musée

Entre autres fonctions, les musées ont un rôle essentiel de sauvegarde (par l’acquisition et la conservation) et d’étude, auquel ne sont pas tenus les centres d’interprétation. La raison d’être de tels centres se situe davantage dans la valorisation d’un lieu, d’un site naturel ou d’un monument, ce qui les inscrit dans une démarche de tourisme culturel.  Le Centre d’interprétation de l’Homme de Spy ne déroge pas à la règle. Tout y est conçu pour qu’un public large et varié puisse comprendre aisément : l’importance du site archéologique de la grotte de Spy, la renommée de son illustre visiteur néandertalien, les dernières avancées concernant la recherche sur l’Homme de Néandertal en général, sur sa place dans l’Evolution humaine et sur son mode de vie au quotidien. Le visiteur peut donc à la fois parcourir une abondante documentation (iconographique et textuelle) et contempler à loisir des pièces originales, des moulages d’ossements, une maquette d’habitat, une reconstitution d’un jeune rhinocéros laineux… Des bornes multimédias interactives apportent un supplément d’information appréciable et les bandes sonores, une évasion hors du temps.
Espace de l'Homme de Spy

Espace de l’Homme de Spy.
© EHoS/HB

Scénographie - Espace de l'Homme de Spy


Scénographie - Espace de l'Homme de Spy
© Laurence Leberger/AWPA
Le parcours scénographique

Plusieurs thèmes sont abordés tout au long du parcours.

La première salle replonge le visiteur en 1886, quand les ossements d’Homme de Néandertal sont découverts sur la terrasse de la grotte de Spy. L’événement, replacé dans son contexte historique, donne le ton : un jalon important a été posé et la recherche en préhistoire ne cessera ensuite d’évoluer.  

La deuxième salle, divisée en trois parties grâce à un mobilier aux lignes obliques récurrentes et dynamiques, développe le thème plus général de l’Homme de Néandertal : d’abord resitué dans le temps et dans l’espace, ce dernier est ensuite comparé anatomiquement à l’Homme moderne, puis replacé dans son environnement.  

La troisième salle développe les aspects culturels et spirituels des Néandertaliens. On y découvre leurs outils, leurs méthodes de taille, leur maîtrise du feu, l’attention qu’ils ont pu accorder au traitement des corps des défunts, leur approche esthétique, etc. Dans une suite logique, le parcours s’achève sur l'épineux débat concernant leur disparition reste toutefois ouvert..., invitant en même temps le visiteur à réfléchir sur l’avenir de notre propre espèce.

La quatrième salle, quant à elle, se veut plus polyvalente. Ornée d’une grande toile de la faune préhistorique réalisée par le dessinateur René Hausman, elle est destinée à accueillir des animations, des expositions temporaires, des conférences… Le film L’Homme de Spy (11’47), produit par la Commune de Jemeppe-sur-Sambre et réalisé par Céline Mortier, y est également projeté.
Autre temps, autre demeure

À la suite des nombreuses campagnes de fouille, la grotte de Spy (qui aurait dû être sans la découverte de M. De Puydt et M. Lohest la dernière demeure des Hommes de Spy) est aujourd’hui complètement vide. Accessible à pied par des sentiers balisés, elle fait le bonheur des promeneurs.

Non loin de là, en bordure de la nationale 980, se situe l’Espace de l’Homme de Spy. Celui-ci occupe une ancienne station de captage construite en 1906-1907 par la Compagnie intercommunale bruxelloise des Eaux (CIBE).

Propriété communale depuis 1976, ce bâtiment d’architecture mosane à colombages a été classé en 2004. Ses toitures et façades ont été restaurées grâce à l’intervention financière du Département du Patrimoine de la Région wallonne ; l’intérieur, aménagé grâce aux subsides du Commissariat général au Tourisme.  La partie avant du bâtiment (anciennes habitations des ouvriers de la CIBE) abrite ainsi l’Office du Tourisme.

Le Centre d’Interprétation, quant à lui, occupe l’arrière, où se trouvaient les anciens ateliers de pompage sur une superficie de 250 m2.
Institut royal des Sciences naturelles de Belgique, Patrick Semal. Spy I et Spy II

© Institut royal des Sciences naturelles de Belgique, Patrick Semal.
Squelettes Spy I et Spy II

© Olivier Lereylac/AWPA.

SPYROU

SPYROU, la reconstitution de l’Homme de Spy, est venue enrichir la scénographie déjà en place.

Cette œuvre pleine d’audace est le fruit d’une collaboration étroite entre scientifiques et plasticiens. Elle s’appuie sur les ossements originaux du squelette le plus complet de Spy, entièrement reconstitué grâce à une démarche scientifique et technologique inédite.

Le projet fut confié à deux artistes néerlandais, reconnus internationalement, et spécialisés dans les reconstitutions hyperréalistes de témoins de l’évolution humaine: Kennis & Kennis reconstructions.

Ils comptent parmi leurs précédentes réalisations : Herr Mettmann, réalisé pour le Neanderthal Museum de Mettmann (Allemagne) ; Wilma, Néandertalienne ayant fait la Une du National Geographic Magazine en octobre 2008 (États-Unis) ; Ötzi, l’Homme des Glaces du musée de Bolzano (Italie).
Espace de l’Homme de Spy
Route d’Eghezée, 301-303
B - 5190 ONOZ (Jemeppe-sur-Sambre)
Tél. +32 (0) 81/ 74 53 28
Email : info@hommedespy.be
www.hommedespy.be

Heures d’ouverture
Pour les individuels : du mercredi au dimanche, de 13 h à 17 h ;
Pour les groupes (sur réservation) : du mardi au vendredi, de 9 h 30
à 17 h ; le samedi et le dimanche, de 13 h à 17 h.


Archeologia.be